Back
Image Alt

Le choix du photovoltaique en autoconsommation

Grâce à une innovation technique continue, l’énergie solaire nous permet de bénéficier de l’électricité, de la stocker et de la valoriser au mieux. Avec l’autoconsommation photovoltaïque, vous pourrez participer au développement de l’électricité verte. L’autoconsommation signifie que vous consommez l’énergie produite par vos solutions photovoltaïques. 

Pourquoi choisir le photovoltaïque en autoconsommation ? 

L’autoconsommation vous permet d’alléger votre facture d’énergie électrique, de réduire votre dépendance énergétique et de produire de l’électricité afin de couvrir une partie des besoins de votre logement. Toutefois, il est recommandé de faire installer vos solutions photovoltaïques par un professionnel dans le domaine. Pour en avoir plus d’informations, renseignez-vous sur les solutions photovoltaïques efficaces proposées par Cap Soleil Energie

A lire aussi : Pourquoi opter pour une barrière de piscine en verre ?

Il est possible d’adopter l’autoconsommation grâce à plusieurs solutions d’énergie à savoir le soleil, le vent, la chaleur, l’eau, etc. Toutefois, l’énergie solaire est l’option la moins coûteuse et la plus pratique. Il suffit d’installer des panneaux solaires sur votre toit ou dans votre jardin pour faire fonctionner vos appareils électriques :

  • Cumulus
  • Chauffage
  • Electroménagers
  • Etc. 

Vous avez le choix entre l’autoconsommation individuelle et l’autoconsommation collective. La première option signifie que le producteur consomme lui-même sur un même site toute une partie de l’électricité produite par son installation, après une période de stockage ou au moment de la production de l’électricité. L’autoconsommation collective consiste à délivrer l’électricité photovoltaïque produite par l’installation d’un ou plusieurs producteurs, à plusieurs consommateurs finaux.

A lire également : Pourquoi avoir recours au carrelage mosaïque comme revêtement ?

Il faut savoir que dans le cas d’un logement privé, il est rare que la période de production d’électricité coïncide parfaitement avec les périodes de consommation. Par exemple, pendant la journée, entre 12 heures et 15 heures, il y a le pic de production au moment où le soleil est le plus haut. De ce fait, la production d’électricité est la plus élevée pendant que la maison soit vide. Voilà pourquoi, on estime que le taux d’autoconsommation des clients est aux alentours de 50 %, sans système de stockage. 

Comment fonctionne le photovoltaïque en autoconsommation ? 

Dans le système d’autoconsommation photovoltaïque, le panneau solaire capte la lumière et produit le courant continu. Ce dernier est conduit vers un micro onduleur pour être converti en courant alternatif, compatible avec le réseau public. L’électricité produite par les panneaux sera ensuite consommée par vos appareils électriques. Il ne faut pas confondre les panneaux solaires photovoltaïques qui produisent de l’électricité à partir des rayons du soleil, avec les panneaux solaires thermiques. 

Avant de poser les panneaux solaires, il est nécessaire de déterminer l’usage de l’électricité produite. Comme toute décision est définitive, il est recommandé de se faire aider par un professionnel.

L’objectif de l’autoconsommation

Le taux d’autoconsommation correspond au rapport entre l’énergie solaire immédiatement consommée et l’électricité produite sur place par votre installation solaire. Le taux d’autoproduction indique le niveau d’autonomie d’un logement par rapport au réseau électrique. Ainsi, lorsqu’il est question d’autonomie, vos panneaux solaires se chargent de répondre à tous vos besoins en électricité. Cependant, il est difficile de parvenir à une autonomie de 100 % avec un kit panneaux solaire. Sachez qu’un panneau solaire photovoltaïque seul, sans système de stockage, ne peut pas vous rendre entièrement autonome. Toutefois, les options de stockage affichent un prix élevé, ce qui peut allonger le retour sur investissement de votre installation photovoltaïque.

Pour atteindre l’indépendance énergétique, vous avez le choix entre l’autoconsommation partielle et totale. Comme son nom l’indique, l’autoconsommation totale consiste à utiliser l’intégralité de la production électrique de votre installation solaire photovoltaïque. Cette technique est très courante auprès des utilisateurs des solaires à monter soi-même de faibles puissances et dans le cas des maisons situées en site isolé. Cependant, comme l’autoconsommation totale ne signifie pas forcément indépendance du réseau, cela n’implique pas forcément que vous auto-produisez l’intégralité de vos besoins.

En revanche, les panneaux solaires en autoconsommation avec vente de surplus (autoconsommation partielle) vous permettent d’utiliser votre production et de vendre l’excédent, que ce soit au fournisseur historique EDF (via le dispositif EDF obligation d’achat) ou au fournisseur alternatif.

En procédant ainsi, vous pouvez rester connectés au réseau de distribution d’électricité du gestionnaire de réseau. En fonction du niveau de production d’électricité, le réseau public peut prendre le relais pour que vous puissiez bénéficier d’une électricité continue, notamment le soir.

En faisant appel à un installateur certifié, celui-ci peut effectuer une étude de faisabilité, afin d’établir quelle situation sera la plus adaptée à votre profil.