Back
Image Alt
charge mur porteur

Calcul de charge mur porteur : erreurs à éviter

Habituellement, les maisons sont construites avec des murs de remplissage. Autrement, ceux-ci ne supportent aucune charge. Si, sous la supervision d’un ingénieur calculateur de structure, vous décidez d’adopter une ossature à murs porteurs, vous devez faire très attention.

Il existe en effet quelques erreurs à éviter durant le calcul de charges pour se mettre à l’abri des mauvaises surprises une fois l’édifice mis sur pied. Quelles sont ces erreurs ? Ce guide les dévoile dans la suite.

A voir aussi : Quel luminaire choisir en 2022 ?

Ne pas tenir compte de toutes les charges supportées par le mur porteur

Le calcul de charge est une opération mathématique qui requiert une très grande attention. Si vous commettez une seule erreur, votre mur porteur s’effondrera puisqu’il ne supportera pas les charges qui lui sont dues.

Ainsi, durant votre calcul, vous ne devez négliger aucune charge aussi petite qu’elle soit. Pour respecter cette condition, vous pourrez demander à un collègue de vous aider à faire un inventaire des forces supportées par le mur.

A lire en complément : Comment aménager un petit coin de lecture ?

Dans le cas où vous avez déjà réalisé cet inventaire, ce dernier devra alors vérifier votre calcul. En cas de besoin, n’hésitez pas à convier une autre personne qui s’y connaît à cette opération. De cette façon, vous serez certain de n’oublier aucune charge.

Ne pas prendre sans vérification les valeurs données par le logiciel

Depuis quelques années, il est possible de faire un calcul de charges avec des logiciels. Ces programmes informatiques ont été conçus pour combler les attentes des ingénieurs calculateurs de structure. En effet, ceux-ci perdaient du temps pour réaliser cette opération et faisaient d’énormes erreurs.

Toutefois, comme toute invention de l’homme, un logiciel permettant de faire une descente de charges sur un mur porteur a des revers. En fonction des données inscrites, ce dernier peut afficher des résultats totalement différents de la réalité.

De ce fait, en plus d’insérer les bonnes valeurs, vous ne devez pas prendre comme acquis toutes les réponses données par votre programme informatique. Vous devez absolument procéder à la vérification des résultats donnés. Si ceux-ci sont conformes, vous pouvez passer à l’étape suivante. Dans le cas contraire, refaites totalement les calculs.

Ne pas confier le calcul des charges à un novice

charge mur porteur

La pire erreur que vous puissiez faire, c’est de confier la descente de charges à un novice. Celui-ci ne connaît pas toutes les prérogatives à respecter pour réaliser cette opération. Il ne pourra donc que se tromper et vous donner de faux résultats.

Le mieux que vous pouvez est de réaliser vous-même ce calcul de charges ; en supposant que vous êtes ingénieur. Expérimenté, vous pourrez y arriver sans aucune gêne. Ce qui vous permettra par conséquent de construire des maisons avec des murs porteurs solides et surtout bien pensés. Un point qui offre la possibilité de garantir la sécurité des futurs occupants du logement qui sera construit.  

Se servir d’un logiciel de calcul de charges peu fiable

Le domaine de la construction est vaste et beaucoup d’entreprises mettent sur le marché des programmes informatiques permettant a priori de calculer des charges. Ainsi, pour ne pas vous louper lors du calcul des charges d’un mur porteur, vous devez vous assurer que votre logiciel est de bonne qualité.

Pour trouver le bon logiciel de calcul de charges pour un mur porteur, vous devez vous baser sur beaucoup d’éléments. L’un des plus intéressants est l’avis des anciens utilisateurs de ce dernier. En vous rapprochant d’une personne qui a déjà testé le logiciel, vous pourrez mesurer l’efficacité de ce programme informatique.

Négliger le poids propre du mur porteur

Certaines personnes font des calculs de charges sur mur porteur et elles oublient de tenir compte du poids propre de ce composant. C’est une erreur grave qui conduira certainement à l’effondrement du mur si celui-ci est monté.

Le pire des scénarios serait alors des pertes en vie en humaine si la maison est habitée. Dans le cas où il n’y a pas de pertes en vie humaine, de nombreux dommages financiers seront comptés. Ce qui représentera alors une grosse perte pour le maître d’ouvrage.