Back
Image Alt

Quels légumes demandent peu d’eau ?

Vous êtes à la recherche de légumes qui ne nécessitent pas un arrosage permanent. Il en existe une multitude que vous pouvez cultiver et entretenir avec peu d’efforts. Découvrez dans cet article les légumes qui demandent peu d’eau.

L’ail, l’oignon et l’échalote

L’ail, l’oignon et l’échalote sont des légumes-bulbes incontournables dans la gastronomie. Souvent utilisés comme condiments, ils sont très appréciés pour leurs bienfaits médicinaux, nutritionnels et pour leurs saveurs. La particularité de ces légumes est que leurs cultures se font dans un lieu ensoleillé, à l’abri de toute humidité. En ce qui concerne leurs arrosages, on le fait seulement en cas de sècheresse.

A lire aussi : Comment sauver un oisillon mésange bleue tombé du nid : les bonnes pratiques de nutrition

Le topinambour

Longtemps abandonné, le topinambour est un légume vigoureux qui subit un regain d’intérêt. Il ne demande ni arrosage ni entretien spécial pour sa culture dans un jardin ou un potager. Pour le planter, vous devez juste l’isoler, car il peut parfois être encombrant. En effet, c’est un légume qui peut atteindre entre deux et trois mètres de haut. Sa plantation se fait généralement de février à avril pour une récolte en octobre.

L’arroche

L’arroche est un légume, dont la culture est assez simple, qui offre des feuilles comestibles. Il a une saveur d’épinards et se décline en plusieurs couleurs. Par exemple, il y a le jaune, le vert, le rouge et bien d’autres encore. Cette plante ne nécessite pas assez d’eau pour sa culture. Elle se ressème et peut atteindre les 1,50 mètre.

Lire également : Les secrets pour aménager un jardin méditerranéen dans des régions plus fraîches

La betterave

La betterave est un légume racine qui n’a presque pas besoin d’eau pour sa culture. En effet, vous avez juste besoin d’un emplacement sous le soleil et d’un sol très fourni en matière organique. La betterave est un légume riche en vitamines C et A puis en calcium.

Les crosnes

Les crosnes sont des légumes du Japon qui sont vivaces et cultivables dans un emplacement ensoleillé. Cette plante donne plusieurs rhizomes à la douce saveur de noisette. Elle ne nécessite aucun arrosage sauf en temps de sècheresse. Sa récolte s’effectue pendant tout l’hiver.

Le panais

Le panais est un légume d’automne qui est riche en vitamine B9, en minéraux et en fibres. Peu exigeant, vous pourrez le cultiver dans un emplacement sec (à l’abri de toute humidité). Vous devez juste le placer sur un sol riche en engrais. Sa plantation se fait de février à mai pour une récolte dès le mois de septembre.

Le pourpier

Le pourpier est une salade rampante riche en vitamines, en antioxydants et Oméga 3. Pour le cultiver, il faut le faire sur un sol drainé et dans un lieu ensoleillé. Ce légume ne nécessite aucun arrosage. Il est aussi très facile à semer et sa récolte se fait au bout de deux mois.

Le chou-rave

Le chou-rave est un légume peu connu mais très facile à cultiver. Il ne nécessite que très peu d’eau et peut se développer dans tous les types de sols. Ce légume doit être semé en début de printemps, pour une récolte en été ou en automne. Le chou-rave est riche en vitamines C et K ainsi qu’en fibres alimentaires.

Pour le cultiver, il suffit de planter les graines directement dans le sol sans trop les enterrer. Veillez à bien arroser après la plantation pour favoriser la germination des graines. Une fois que les plants ont atteint une hauteur d’environ 10 centimètres, vous pouvez commencer l’éclaircissage : retirez alors les plants excédentaires afin de permettre aux autres plants d’avoir plus d’espace pour pousser.

La récolte du chou-rave se fait lorsque la plante a atteint sa pleine maturité et que son diamètre oscille entre 5 et 10 cm selon votre préférence gustative. Vous pouvez déguster ce légume cru ou cuit : il se marie parfaitement avec une vinaigrette ou une sauce au fromage frais, par exemple !

Le radis noir

Le radis noir est une plante potagère appréciée pour sa saveur piquante et poivrée. Il peut être consommé cru ou cuit, selon les préférences de chacun. Ce légume, qui ne demande que très peu d’eau pour se développer, est aussi très bénéfique pour la santé : il favorise le transit intestinal et stimule la digestion.

Pour cultiver du radis noir, vous pouvez commencer par semer des graines en été ou en automne. Vous avez aussi la possibilité de planter directement des plants déjà développés si vous n’avez pas envie d’attendre le temps de germination des graines. Les plants doivent être espacés d’environ 15 à 20 centimètres afin qu’ils puissent pousser correctement.

Le sol doit être riche en matière organique et bien drainé afin que l’eau puisse s’infiltrer facilement sans stagner à la surface du sol. Le radis noir est prêt à être récolté lorsqu’il a atteint sa pleine maturité après environ deux mois de croissance. Pour vérifier cela, n’hésitez pas à gratter doucement le sommet du légume avec votre doigt ou un outil adapté : si celui-ci se décompose facilement alors il est bon !

Avant de déguster votre précieux trésor culinaire au goût unique, pensez à retirer les parties abîmées qui peuvent avoir été endommagées pendant la culture ainsi que les racines restantes sur sa partie inférieure pour éviter tout risque sanitaire inutile !