Back
Image Alt

Comment payer un jardinier en CESU ?

Pour bien entretenir votre maison et plus précisément votre jardin, vous pouvez déléguer cette tâche à un professionnel comme un jardinier en CESU. Pour savoir comment payer un tel artisan, lisez ce qui suit.

Payer un jardinier en CESU : différentes solutions disponibles à ce jour

Avant d’aborder concrètement comment le paiement du jardinier se fait par CESU, il est important d’aborder quelques détails.

A lire en complément : Terrasse en bois : voici comment l'entretenir facilement

En réalité, le jardinier payable par CESU est recruté pour fournir des prestations bien définies. Ce dernier est invité à tondre la pelouse, cueillir les différents fruits, tailler les haies, etc. En ce qui concerne les prestations payables sans CESU figurent par exemple la construction de terrasse, la conception du paysage jardinier, etc.

Pour payer le jardinier en CESU, différentes solutions s’offrent à vous. La solution la plus pratique consiste à verser le montant que vous devez payer de façon dématérialisée. Pour cela, il faut que vous déclariez l’intéressé à URSSAF tout en informant l’organisme des heures de travail qu’il accomplit par mois.

A découvrir également : Comment calculer facilement 10m3 de terre : les bases du mètre cube

La solution classique, celle qui a d’ailleurs inspiré CESU consiste à émettre un titre nominatif que votre salarié encaisse chaque mois.

Payer un jardinier en CESU : des solutions en fonction du mode de recrutement

payer un jardinier en CESU

En général, pour recruter le jardinier, deux solutions doivent être envisagées. Vous pouvez opter pour le mode direct qui suppose que vous ne passez pas par un intermédiaire (entreprise de gestion du contrat du salarié). Dans le cas d’espèce, vous pouvez payer votre salarié par un CESU bancaire ou préfinancé. Dans tous les cas, il est indispensable de vous inscrire au Centre National CESU.

L’autre solution de recrutement consiste à passer par une société qui dispose d’une autorisation pour exercer dans ce domaine. Dans le cas d’espèce, le paiement se fait exclusivement par le CESU préfinancé. Pour cela, vous devez inscrire votre salarié au Centre de Remboursement CESU.

Quels sont les avantages de cette forme de paiement ?

Payer un jardinier en CESU surtout en préfinancement vous offre plusieurs avantages. Si vous passez par l’intermédiaire d’une structure, sachez qu’elle s’occupe des formalités à remplir devant les organismes comme URSSAF. Lorsque vous ne dépassez pas le plafond de paiement annuel (12 000 euros en moyenne), vous bénéficiez d’une réduction de 50 % sur la part que vous payez.

Passer par une structure pour recruter un jardinier comporte plusieurs autres avantages. Entre autres, lorsque votre professionnel est empêché, cette dernière le remplace. Recourir à une société qui gère le contrat de votre jardinier vous permet par-dessus tout de bien gérer votre engagement.

Les conditions à respecter pour payer un jardinier en CESU

Pour pouvoir payer un jardinier en CESU, vous devez vérifier si le professionnel sollicité remplit les critères nécessaires pour ce type de paiement. Effectivement, le jardinier doit être une personne physique âgée d’au moins 18 ans qui réside en France et qui ne fait pas partie du foyer fiscal du bénéficiaire. Pour éviter toute confusion et tout risque lié aux contrats verbaux, il est préférable d’établir un contrat écrit entre les parties prenantes avant même que la réalisation des prestations commence.

Notez qu’il existe des limites quant aux montants perçus par an dans le cadre du CESU. Ces dernières varient selon la situation fiscale personnelle et professionnelle, chaque contrat étant plafonné à 12 000 euros annuels maximum (en 2021).

Les limites et les contraintes du paiement en CESU pour un jardinier

Malgré ses avantages, le paiement en CESU pour un jardinier présente aussi des limitations et contraintes. Il faut souligner que ce système ne peut être utilisé que pour les services à la personne effectués à domicile. Par conséquent, si votre jardinier doit se déplacer sur un autre lieu de travail ou si vous avez besoin de payer pour des fournitures supplémentaires (semences, engrais…), le CESU n’est pas adapté.

L’utilisation du chèque emploi-service universel implique une certaine démarche administrative, qui peut parfois sembler fastidieuse. Il est nécessaire de déclarer régulièrement les prestations effectuées ainsi que leur coût respectif auprès des organismes compétents tels que la sécurité sociale ou encore l’URSSAF.

Il faut noter que tous les services ne peuvent pas bénéficier du paiement en CESU. Les travaux nécessitant l’intervention d’un professionnel expert dans son domaine (notamment ceux faisant appel à une qualification spécifique) sont souvent exclus du dispositif. Même s’il offre une solution simple pour rémunérer son jardinier à domicile, il faut bien analyser toutes ces contraintes avant d’utiliser cette méthode de paiement.