Back
Image Alt

Quel taux pour un prêt immobilier ?

Le démarrage d’un projet immobilier est souvent sujet à un financement considérable. Ainsi, les porteurs de projets font appel au crédit immobilier. Ce crédit immobilier offre une partie importante du financement global du projet. Mais avant de demander un crédit immobilier, il est indispensable de trouver un bon taux sur le prêt envisagé.

Que finance un prêt immobilier ?

La finalité d’un prêt immobilier peut être l’achat d’un immobilier pour une résidence principale ou secondaire. Il peut aussi s’agir d’un investissement locatif. C’est en effet la principale vocation d’un crédit immobilier.

A voir aussi : Quels sont les risques de la VEFA ?

Traditionnellement, un crédit immobilier se souscrit seul ou bien avec des crédits complémentaires. Il s’agit ici d’un prêt sans intérêt (zéro taux d’intérêt). Ce prêt, à l’image du ZTP, participe au financement d’une partie de l’acquisition au prêteur et sans aucun intérêt bien entendu.

Pourquoi un taux de prêt immobilier ?

De différents éléments sont inclus dans le coût d’un projet. On peut citer notamment les frais relatifs au montant emprunté, au taux d’assurance emprunteur et au taux d’intérêt. Il y a également les frais de notaire, de dossier et d’agence immobilière (le cas échant).

A lire aussi : Quand est-on officiellement propriétaire?

L’importance d’un taux de crédit est majeure. En effet, ce taux impacte le coût total du prêt, mais aussi les mensualités de remboursement. D’où la nécessité de bien négocier son taux de prêt immobilier. Une comparaison des offres disponibles est une bonne idée pour trouver le meilleur taux pour vous.

Comparaison des offres

La comparaison des taux sur un crédit immobilier est une démarche indispensable. Cette comparaison permet de rassembler certaines informations particulièrement importantes. Vous saurez jusqu’à quelle hauteur d’emprunt vous pouvez atteindre. Cela est déterminé à partir de vos charges et revenus.

La comparaison permet également d’avoir une idée sur les montants des mensualités qui seront les vôtres. Vous en saurez davantage sur la faisabilité de vos remboursements mensuels. L’autre avantage non négligeable de cette comparaison est la prise de connaissance du montant de prêt que vous pouvez avoir, et bien évidemment du meilleur taux.

Comment simuler un crédit immobilier ?

Grâce à l’internet aujourd’hui, de nombreux simulateurs existent en ligne. Sur ces sites de simulations, il vous sera demandé d’entrer le montant d’achat du bien. Il est demandé également l’apport personnel et la durée d’emprunt. Le montant de vos mensualités vous parviendra facilement.

C’est bien possible de partir d’une mensualité dont vous vous sentez capable de rembourser pour déterminer la durée de votre futur prêt. Ceci, pour obtenir enfin le montant d’emprunt. Une fois vos renseignements fournis, un courtier vous proposera des options de prêts immobiliers plus concrètes.

Les différents types de taux de prêt immobilier

Les différents types de taux d’emprunt immobilier sont proposés par les banques. Il peut s’agir du taux fixe, qui est sans aucun doute le plus courant. Ce taux est déterminé en fonction de la durée du prêt et de l’évolution des marchés. Le montant des mensualités ne varie pas pendant toute la durée du prêt.

Le taux variable, quant à lui, comme son nom l’indique, est susceptible d’évoluer en fonction des fluctuations sur les marchés financiers. Si ce type de prêt présente un risque potentiellement élevé, il peut aussi offrir une perspective intéressante pour payer moins cher ses mensualités selon l’état économique général.

Le dernier type est le fameux ‘taux mixte’. Celui-ci permet au client emprunteur de choisir deux types de taux : un fixe et un autre variable qui sera révisable tous les ans ou tous les trois ans, par exemple.

Dans toutes ces options possibles, il faut ajouter les frais supplémentaires tels que ceux liés à l’assurance crédit ou à certains services annexes imposés par certains prestataires financiers.

Les critères d’obtention d’un prêt immobilier

Obtenir un prêt immobilier n’est pas toujours une tâche facile. Les banques, qui octroient ces crédits, sont tenues de respecter certains critères pour garantir la solvabilité des clients emprunteurs. Les établissements bancaires exigent ainsi souvent que l’emprunteur ait un apport personnel d’au moins 10 % du montant total de l’achat.

Le niveau d’endettement est aussi un facteur important lorsque les banques étudient les demandeurs de prêts immobiliers. Pour garantir le remboursement du prêt, leur capacité à honorer leurs mensualités est donc vérifiée en ciblant en particulier le reste à vivre. Ce dernier doit être suffisamment conséquent pour leur permettre d’assumer leurs autres charges financières comme celles liées aux dépenses courantes.

Les banques cherchent aussi à s’assurer que l’emprunteur bénéficie d’un contrat stable et pérenne avec une entreprise ou tout autre revenu régulier pendant toute la durée du prêt contracté. Le nombre de personnes dans le foyer peut jouer aussi sur cette décision, puisque plus il y aura de personnes, plus les dépenses seront importantes : ceci conduira donc naturellement la banque à examiner avec attention cette question.

Il faut garder en tête qu’il existe néanmoins quelques alternatives possibles si votre demande initiale devait se révéler infructueuse auprès des institutions traditionnelles : certains dispositifs publics tels que le Prêt à Taux Zéro (PTZ) permettent d’obtenir des aides différentes selon la situation financière et personnelle de l’emprunteur.